Accueil Santé Tatouage infecté : quelles sont les solutions ?

Tatouage infecté : quelles sont les solutions ?

Tatouage infecté : quelles sont les solutions ?

Phénomène de mode ou pas, les tatouages sont une réalité sociétale indéniable. Qu'on les aime ou pas, ils sont significatifs pour celles et ceux qui les font et veulent dire à leur façon quelque chose. Faire appel à un tatoueur n'est donc pas anodin mais au-delà de la portée significative d'un tatouage ou de son effet artistique, il demeure un risque inhérent au tatouage. En effet, un tatouage peut représenter un danger pour la santé et peut provoquer une réaction sur la peau dont les symptômes sont divers. Que faire en cas de tatouage infecté ?

Quels sont les risques d'un tatouage ?

Les risques d'un tatouage sont essentiellement :

  • Soit une infection cutanée, qui peut se produire si les règles d'hygiène n'ont pas été respectées au moment du tatouage comme des aiguilles mal désinfectées ou pas stérilisées correctement
  • Soit une hypersensibilité, qui peut survenir à intervalles irréguliers dans le temps et qui provoque des réactions de la peau comme des démangeaisons ou une infection.
  • Le plus grand risque demeurant la transmission de maladies comme le Sida ou l'hépatite B ou C

Comment traiter un tatouage infecté ?

Avant de traiter un tatouage infecté, il convient de déterminer le degré d'infection de la peau. Si l'infection est bénigne l'utilisation d'une simple compresse d'eau froide posée sur la zone infectée devrait être suffisant. Si cela ne fonctionne pas immédiatement, il faut répéter l'opération plusieurs fois par jour. Si l'infection est trop grande il est préférable de consulter un médecin qui observera le degré d'infection et qui en fonction de son diagnostic vous apportera le traitement approprié apte à préserver votre santé.

Comment se prémunir des risques de réactions liés à un tatouage ?

Il faut savoir que les origines du tatouage remontent au néolithique et de tout temps l'homme a eu un rapport particulier aux tatouages. Aujourd'hui, le métier de tatoueur obéit à des codes d'hygiène qui permettent de diminuer les risques liés à un tatouage et on n'utilise pas des aiguilles, des encres et des pigments à la légère. Bien que le tatoueur ait un rôle certain à conduire dans le respect des normes d'hygiène pour éviter toute infection au tatouage, le tatoué n'en est pas pour autant dédouané. Ainsi avant de procéder à un tatouage, il est recommandé de s'assurer que le fait de se faire tatouer ne présente pas de contre-indications médicales et ne présente pas un risque pour sa santé. Un deuxième facteur clé pour se prémunir des risques d'allergie à un tatouage est de s'assurer des compétences du tatoueur en matière de respect d'hygiène. Il convient de vérifier que les locaux sont propres et que le matériel est bien stérilisé et à usage unique pour éviter tout risque d'infection sur une quelconque zone de peau. À la suite d'un tatouage, la personne tatouée doit s'astreindre à quelques précautions comme faire preuve d'une bonne hygiène corporelle, ne pas exposer son tatouage au soleil, éviter les baignades en piscine ou à la mer ou éviter les contacts trop fréquents avec la peau au niveau de la zone où ont été effectués les tatouages pour ne pas provoquer de réaction allergique. En cas d'infection, ne pas hésiter à prendre contact avec le tatoueur ou un médecin rapidement pour éviter toute mauvaise cicatrisation due à un tatouage.

Comment procède un tatoueur pour effectuer un tatouage ?

Le travail d'un tatoueur commence par des échanges avec la personne tatouée afin de bien cerner les désirs de celle-ci car pour effacer un tatouage raté cela demande d'avoir recours à une technique au laser sophistiquée. Ce n'est qu'après avoir compris le souhait de tatouage et expliqué les symptômes possibles liés à un tatouage (comme un risque d'infection, des douleurs éventuelles, un tatouage qui gratte, un temps de cicatrisation plus ou moins long) qu'il peut commencer. La plupart du temps un tatoueur travaille à l'aide d'une décalcomanie ou à l'aide d'un pochoir. Sur la zone du corps sélectionnée, le tatoueur va perforer la peau à l'aide d'un dermographe (qui est une machine électrique équipée d'aiguilles) pour y injecter de l'encre ou des encres ou des pigments afin de dessiner le motif voulu.

Un gage de qualité permet de savoir si un tatoueur est qualifié, il s'agit d'un code de reconnaissance auquel le tatoueur s'identifie et qui atteste qu'il est en relation avec d'autres tatoueurs. Cet état d'esprit se nomme "tatoo". Par ailleurs, un tatoueur ne se limite pas au tattoo (tatouage en anglais) ou aux tatouages et il peut également pratiquer le piercing qui consiste à percer des trous dans la peau pour y insérer un anneau, un bijou ou un objet. Au moment de faire votre tatouage souvenez-vous qu'il est possible de faire une réaction à l'encre ou simplement à l'acte de tatouage. Un tatouage infecté est un risque potentiel pour la santé s'il n'est pas soigné rapidement. Aussi, en cas d'infection le mieux est de consulter un médecin dans les plus brefs délais.

Vous aimerez aussi :