Accueil Bricolage - travaux-maison A quoi sert une huile dure, comment l'appliquer ?

A quoi sert une huile dure, comment l'appliquer ?

A quoi sert une huile dure, comment l'appliquer ?

L'huile dure est une finition pour bois qui permet d’obtenir un résultat naturel, durable, et agréable au toucher. Ce type de produit n'est pas nouveau, car il était déjà commercialisé dans les années 90 en Europe. Cependant, il connaît aujourd’hui un nouvel envol. Notamment par rapport aux désirs des consommateurs ne souhaitant utiliser que de produits d'origine naturelle. Voici donc ce qu’il faut savoir concernant ce produit.

Qu'est-ce que l’huile dure ?

L’huile dure est un produit qui contribue à la protection du bois. Elle est souvent recommandée pour le parquet en bois intérieur. Le terme « dure » provient de 2 caractéristiques principales. D’abord, c’est une huile qui accélère le séchage du bois. Ensuite, cette action qu’elle génère va aussi permettre de durcir la surface enduite. Et ce, jusqu’à rendre celle-ci résistante à l’abrasion. En principe, elle offre approximativement les mêmes actions que l’huile de lin mélangée à de l’essence de térébenthine. C’est d’ailleurs une solution qui a été longtemps utilisée pour protéger le bois. Cependant, il ne s’agit pas du même produit, et les gens ont tendance à les confondre. Actuellement, les huiles dures n’ont pas cessé de s’innover pour être plus efficaces. Maintenant, elles deviennent plus durables dans le temps, en contrepartie de quelques entretiens réguliers. La composition d’une huile dure peut varier selon la marque. Cependant, la plupart de celles qui sont proposées sur le marché utilisent à peu près les mêmes composants. D’abord, elles peuvent être composées d’huiles végétales de base, qui peuvent être de l’huile de lin ou d’abrasin. Et dans lesquelles s’ajoutent des huiles minérales. Ensuite, des solvants pétroliers comme les isoparaffines peuvent être ajoutés. De même que des siccatifs de synthèse, qui sont responsable de l’accélération de séchage. Certaines marques intègrent également de la résine pour que l’huile puisse former un film de protection sur la surface travaillée.

Quels sont les types d’huiles dures ?

Au-delà des différences de composition, on peut diviser l'huile dure en 2 types. Il y a le modèle monocomposant. C’est celui que l'on trouve facilement dans n'importe quel magasin de peinture ou de bricolage. Il s'applique sur le bois et sèche par oxydation, au contact de l'air. Ensuite, on a le modèle bicomposant. C’est de l’huile dure principalement conçue pour un usage industriel. Par exemple, lorsqu’on a acheté un sol déjà fini. Il faut savoir que l’huile dure est avant tout une finition prévue pour l’intérieur, et inappropriée pour l’extérieur. Elle convient aux planchers et sols intérieurs, aux escaliers en bois, et aux meubles. Elle convient également aux panneaux de lièges, aux plans de travail, à tous les objets et jouets en bois. Toutefois, il faut noter que certaines utilisations, comme sur les jouets ou les planches à découper, nécessitent une attention particulière. Notamment en faisant attention à la composition exacte de l'huile et à son étiquetage avant son application. Il y en a qui conviennent à ce type d'utilisation, et il y en a aussi qui ne conviennent pas.

Comment appliquer ce produit ?

L’huile dure a l’avantage d’être facile à appliquer. Pour commencer, il faut préparer le bois. Cela se traduit par un ponçage qui permettra de préparer la surface et d’enlever toute précédente finition. Elle ne nécessite pas de ponçages multiples à différents degrés. Un bon ponçage à grain moyen suffit. Il faut garder à l'esprit que l'idée de faire pénétrer l’huile dans le bois. Un chiffon avec de la térébenthine peut aussi aider avec la graisse et la saleté. Dans l’application, l’huile peut être appliquée avec un chiffon, un pinceau ou un rouleau, en suivant le sens du grain. Le nombre de couches dépend du produit et du bois. Normalement entre 1 et 2 couches. À l'aide d’un chiffon, on peut aussi enlever l'excédent resté en surface s’il y en a. Le temps de séchage est d'environ 24 heures. Pendant ce temps, la surface enduite ne doit pas être piétinée. Cette durée varie en fonction de la composition et d'autres facteurs tels que la température, l'humidité, la ventilation… Quant au durcissement final, cela prendra plus de temps, jusqu'à 15 jours, selon la composition du produit. Tant que l'huile n'est pas complètement durcie, elle ne doit pas être exposée à des liquides.

Vous aimerez aussi :