Divers

Hello Bank! cherche à se faire une place sur le marché français

Avec l’évolution permanente de l’univers bancaire, il n’y a pas que les établissements traditionnels qui accumulent des déficits. En effet, les banques en ligne doivent également revoir leur plan pour faire face à la concurrence agressive des Fintechs qui sont de plus en plus accessibles en France comme en Europe. Parmi les plateformes qui ont des difficultés à se faire une place sur le marché français figure Hello Bank. Depuis son lancement en 2013, cette banque mobile de BNP Paribas ne parvient pas à s’épanouir dans l’Hexagone. Selon ses dirigeants, elle devrait être rentable à l’horizon 2022 grâce à la mise en place de nouvelles stratégies commerciales.

Hello bank! se démarque en Europe

Si la banque en ligne de la BNP Paribas ne compte que 448 000 clients en France, elle revendique plus de trois millions d’utilisateurs sur le plan européen. En témoigne d’ailleurs son succès en Allemagne, notamment après le lancement de son offre de crédit immobilier. Mais pas que, Hello Bank! s’accapare progressivement d’une part de plus en plus grande du marché bancaire en Belgique, en Autriche et en Italie, avec une clientèle plus jeune.

Dans la rude compétition qu’elle se livre actuellement avec les banques traditionnelles et les Fintechs, Hello Bank! se doit de revoir sa stratégie d’acquisition et de fidélisation client. Ses dirigeants envisagent ainsi une amélioration de la rentabilité de leur plateforme d’ici 2022 grâce à la mise en place de nouvelles offres personnalisées.

Une rentabilité prévue en 2022

En plus de la banque de détail de BNP Paribas, le groupe mise sur ses deux autres modèles bancaires pour optimiser son chiffre d’affaires, à savoir la banque en ligne Hello Bank! et le compte sans banque Nickel. Celui-ci devance largement la banque mobile avec environ 1,3 million d’usagers depuis son lancement sur le marché en 2012. Malgré le grand écart en matière de nombre de clients constaté entre ces deux services, on espère une nette rentabilité de la banque mobile d’ici 3 ans.

Pour ce faire, un changement de modèle sera mis en place avant la fin de l’année 2019, et cela passe par un recentrage de l’offre en ciblant de nouveaux clients, notamment :

  • Les auto-entrepreneurs,
  • Les professionnels indépendants,
  • Les Millennials : jeunes actifs entre 18 et 28 ans.

Dans un communiqué récent, l’explication du directeur général adjoint du groupe BNP Paribas, Thierry Laborde, semble laisser sous-entendre que la banque mobile se passera de la banque de particuliers, sachant que ce secteur est actuellement très encombré. La banque en ligne développe actuellement des offres ciblant de nouvelles catégories de clientèle de manière personnalisée. Selon Thierry Laborde, elles seront disponibles à partir de décembre.

Les primes de bienvenue seront-elles supprimées ?

Concrètement, la banque en ligne de BNP Paribas s’efforce à se faire une place au sein du marché français afin d’optimiser sa rentabilité. Selon certaines sources, elle serait même prête à supprimer ses primes de bienvenue pour alléger ses coûts d’acquisition.

Pour fidéliser ses clients, Hello Bank! promet de nouveaux services bancaires à l’instar de Hello Fins! qui vient d’être lancé en version test en Belgique. Il s’agit d’un investisseur robot destiné aux jeunes clients qui souhaitent investir leur argent de façon simple et sécurisée, avec un montant minimum de 1000 euros. En principe, les placements sont automatiquement gérés et révisés en fonction des opportunités du marché.

Ce nouveau service d’Hello Bank est assorti d’une offre pédagogique intégrant des fiches produits destinées aux investisseurs novices. D’ici 2022, il devra enregistrer plus de 300 000 clients belges avec un chiffre d’affaires de trois milliards d’euros.

Pour vous faire un avis sur Hello Bank, n'hésitez pas à consulter cette fiche : http://www.detective-banque.fr/notre-avis-objectif-et-fiable-sur-hello-bank/. Vous y découvrirez des informations fiables et honnêtes sur la banque en ligne de BNP Paribas qui, rappelons-le, reste l'une des banques digitales principales au sein de l'Hexagone. n'hésitez pas non plus à vous rendre sur le site de la banque pour découvrir ses divers produits et services.