Accueil Santé Rupture du tendon d'Achille : quels sont les symptômes ?

Rupture du tendon d'Achille : quels sont les symptômes ?

Rupture du tendon d'Achille : quels sont les symptômes ?

Le tendon d’Achille est une articulation très importante pour le corps humain. Il permet à l’homme de se tenir debout, de marcher et de courir sur pied. Sa fissure survient le plus souvent de façon vive et douloureuse. Cela se produit quand on s'y attend le moins. Les symptômes marquant cette rupture sont nombreux. Le claquement sonore, les douleurs au niveau du tendon, l’impossibilité de se tenir sur la plante des pieds… Dès ces symptômes avant-coureurs, un examen médical à travers une IRM suffit pour diagnostiquer la rupture du tendon d’Achille. Nous vous proposons dans cet article un éclairage sur la question.

Lésion myotendineuse

Le tendon d’Achille assure le relais entre les muscles du mollet et ceux des pieds. Il est constitué de plusieurs cordes sous forme de filaments qui prolongent le muscle. Lorsque l’homme se met debout sur ses pieds, les triceps suraux s’appuient sur le tendon. Cela produit une contraction et un raccourcissement des mollets pour faciliter le mouvement au niveau de la cheville. Ainsi, le tendon exerce une propulsion vers le haut pour soulever le talon du sol. La pratique du sport intensif, au fil des semaines, peut avoir d’énormes conséquences. Lorsque le sport se fait de façon répétitive, les filaments du tendon s’affaiblissent. Dans la durée, ils finissent par rompre, ce qui crée la rupture du tendon d’Achille. C’est une lésion myotendineuse de la cheville qui touche en grande partie les professionnels du sport à cause de leurs pratiques intenses du sport.

Pathologies

Plusieurs causes sont à l’origine de la fissure tendon d’Achille. Parmi elles, se trouvent les pathologies qui surviennent avec des conditions particulières. Celles-ci atteignent l’homme au niveau des pieds.

Pathologie du tendon d’Achille de type tendinopathie

À ce niveau, la rupture tendon d’Achille se fait de façon progressive. Cela arrive sans que l’individu s'en rende compte. Ce type de pathologie commence d’une période à une autre en s’aggravant au fur et à mesure. Son évolution s’étale sur plusieurs semaines, voire des mois. Ce n’est que lorsque les douleurs se font ressentir de plus en plus que l’individu se rend compte du problème. L’effectivité de la pathologie lui est confirmée que lors d’un examen médical. En effet, avec la persistance des douleurs, le patient se rend chez un médecin qui lui donne confirmation après analyse.

Pathologie de type iatrogène

Ici, la pathologie à l’origine de la rupture du tendon d’Achille est due soit aux soins médicaux ou aux médicaments. En ce qui concerne les traitements, il s’agit le plus souvent des hypocholestérolémiants. Ces soins, bien qu’étant recommandés par les médecins pour traiter certaines maladies, ont des conséquences néfastes sur le tendon. D’un autre côté, les médicaments aussi peuvent accentuer le risque de rupture du tendon. Les études scientifiques sur les pieds démontrent que la prise de certains antibiotiques, accroît le risque de rupture du tendon. Parmi ceux-ci, se trouvent les fluoroquinolones, les corticoïdes. Ces causes sont rangées dans les aléas suite aux soins médicaux.

Les formes familiales ou bilatérales

La pathologie de la fissure peut aussi avoir des origines liées à la famille. Mais cette théorie souvent évoquée n’est pas encore vérifiée scientifiquement. Certains membres de même famille présentent des tendinites presque distinctes. Cela a été constaté lors d’une étude de la cheville chez des patients dans la tranche d’âge comprise entre 20 et 25 ans.

Le diagnostic

Une fissure tendon d’Achille, non traitée, conduit à une incapacité de pratiquer la marche. En effet, si le tendon n’est pas traité rapidement, le long des semaines on assiste à une rétraction des bords proximaux et distaux. Dans ce cas d'espèce, le traitement devient difficile : c’est la rupture chronique. Le sujet atteint ne pourra plus exercer la marche.

Pour éviter un traitement impossible de cette fissure, il est impératif de suivre une thérapie en urgence. Il existe plusieurs traitements efficaces pour régler la fissure. Ces traitements sont administrés en fonction du niveau du cas présenté. Il y a plusieurs niveaux de fissure du tendon d’Achille. Cela part de la fissure partielle à la rupture totale. Le médecin fera donc les soins en fonction de ce critère. Après un examen clinique, il pourra se décider clairement sur la marche à suivre. Le diagnostic est donc très important, il permet au médecin de bien définir le mode opératoire.

Comment soigner une rupture du tendon d'Achille ?

Il existe plusieurs traitements pour soigner cette fissure. Parmi ceux-ci, nous avons l’orthopédie et la chirurgie.

L’orthopédie

Pour ce traitement, il s’agira de mettre la cheville sous une attelle ou un plâtre. Cette opération sera faite en équin pendant une durée de 4 semaines. Ensuite, le médecin pourra décider d’un prolongement ou d’une remise à pied à 90° en fonction de l’évolution du cas.

La chirurgie

Le médecin peut recommander une chirurgie. Dans ce cas, il s’agira de faire une opération tendon d’Achille sous anesthésie locorégionale. La chirurgie s’avère très efficace.

Combien de temps pour se remettre d'une opération du tendon d'Achille ?

Après l’intervention chirurgicale ou le traitement orthopédique, vient la phase post-thérapeutique. Celle-ci est recommandée par le médecin pour aider le patient à faire sa rééducation tendon d’Achille. Le patient devra se reposer sur une période allant de 6 à 8 semaines. Des antalgiques et des anti-inflammatoires peuvent être prescrits par le médecin pour aider à calmer les douleurs après une intervention en chirurgie. Aussi, pour une bonne rééducation, il sera indispensable au patient de suivre des séances de kinésithérapie. Cela l’aidera à se remettre plus rapidement en activité.

Vous aimerez aussi :