Accueil Immobilier Conseils pour investir dans un terrain

Conseils pour investir dans un terrain

Conseils pour investir dans un terrain

Faire construire sa maison est certainement le rêve de tout un chacun car le plaisir de réaliser un projet unique, selon ses propres envies est idéal. Pour cela, il convient en premier lieu de trouver le terrain qui sera à même d’accueillir votre future maison. Au-delà du choix de sa localisation, de son agencement et de ses caractéristiques propres, voici quelques conseils pour acheter sans mauvaises surprises. Il convient en premier lieu de se poser les bonnes questions et de vérifier un certain nombre de point.

Les questions à se poser avant l’achat d’un terrain

Il faut en premier lieu bien cerner ses envies et surtout ses nécessités en termes de mode de vie et de superficie en fonction des limites de son budget. Il convient               aussi de réfléchir si l’on souhaite un habitat fixe ou qui puisse évoluer au fil du temps pour des raisons financières ou simplement parce que sa famille va grandir. Il faut en réalité réussir à se projeter dans le temps et non pas se limiter à ses besoins immédiats. Si le bâti peut évoluer, le terrain lui restera toujours le même.

Il est aussi bon de savoir si la maison sera une habitation principale ou secondaire dans un premier temps et sera appelée in fine à devenir votre lieu de vie à temps complet. Ces interrogations sont importantes pour trouver des zones de terrains à vendre proches des services essentiels à proximité et surtout bien desservis par les transports.

Vient ensuite la question du budget et la règle est en principe que le prix du terrain ne doit pas dépasser 25 à 30% du coût total du projet avec celui de la construction inclus. Pour évaluer celui-ci, il ne faut pas oublier les frais annexes tels que droits de mutation, les honoraires d’un architecte si vous ne souhaitez pas faire construire une maison déjà dessinée par un promoteur.

Si le terrain est boisé ou en pente, il faudra aussi penser au déboisement et au terrassement. Des sondages de sol sont aussi importants pour déterminer quel type de fondation il conviendra de créer et enfin, comment le terrain est alimenté en eau et électricité. Si vous choisissez un terrain en pleine nature sa viabilisation peut très vite faire monter l’addition.

Quelles sont les points à vérifier ?

Bien évidemment, le premier élément fondamental est celui de la constructibilité du terrain et surtout ce que vous pouvez y  édifier au regard de la surface habitable et de la hauteur. Au niveau juridique, il faut vérifier s’il n’y a pas un droit de passage d’un voisin ou une quelconque servitude. Pour cela il convient de consulter le certificat de localisation. Renseignez-vous aussi sur de futurs projets publics ou privés susceptibles d’entacher la tranquillité des lieux.

Concernant l’alimentation en eau, il est indispensable de se renseigner sur le règlement municipal  afin de savoir si l’on peut puiser, créer une fausse sceptique etc…Le test de sol ne servira pas uniquement à connaître le type de fondation à construire mais aussi à savoir si le terrain n’a pas été pollué, ce qui nécessiterait alors un traitement particulier.

Le règlement municipal donnera aussi les informations relatives à toutes les exigences de la municipalité relatives à la surface minimum exigée, au nombre d’étages qu’il est possible de créer et également sur l’aspect extérieur de la maison ! Certaines municipalités imposent parfois tel ou tel revêtement extérieur.

Une fois obtenues toutes ces réponse vous pourrez vous lancer sereinement dans un projet de construction. Pour ceux qui n’ont pas le temps de consulter eux-mêmes tous ces documents et de faire les démarches nécessaires, il est recommandé de faire appel à un architecte ou bien d’acheter un terrain vendu par un constructeur. Ce dernier aura en effet déjà validé tous ces points et pourra aussi vous proposer des styles de maison avec des plans déjà établis qui peuvent être modifiés.

Vous devez bien connaître ce que vous vendez. C'est pourquoi il est nécessaire de bien préparer le terrain car ce travail préliminaire vous permettra de savoir où se trouve l'acheteur potentiel et quel est son profil. Sans ce travail préliminaire, vous ne serez pas en mesure de préparer la bonne stratégie de promotion.

Vous aimerez aussi :