Divers

Tout savoir sur le métier de mandataire automobile

Le mandataire automobile a le vent en poupe depuis quelques années. Beaucoup de particuliers s’adressent à lui pour trouver leur véhicule. Passer par cet intermédiaire garantit plusieurs avantages, il permet de trouver une voiture répondant à ses attentes au meilleur prix, sans consacrer trop d’énergie à la recherche et les négociations. Bien comprendre ce métier est alors essentiel.

Qu’est-ce qu’un mandataire automobile ?

Un mandataire automobile est une entreprise ou une personne chargée par un client de lui trouver un modèle spécifique. Le mandant peut préciser les caractéristiques techniques et le budget à sa disposition. La société s’occupe des différentes étapes : mobiliser son réseau, effectuer la négociation pour s’assurer que son client ne soit pas lésé, transporter la voiture, régulariser la paperasse, livrer le véhicule au point de récupération prévue. Une livraison à domicile est même possible.

Le mandataire ne se limite pas à une seule marque, son offre est beaucoup plus large. Il commercialise aussi bien les voitures neuves que les occasions. Les professionnels du secteur recherchent les meilleurs plans : ils contactent les particuliers, entretiennent de bonnes relations avec les concessionnaires et se rendent également chez les constructeurs lorsqu’ils procèdent à un déstockage massif.

Une évolution favorisée par les nouvelles technologies

Certains acteurs sont présents sur le marché depuis les années 70. La réglementation européenne autorise l’activité de « mandataire automobile » vers la fin des années 1980. Plusieurs éléments ont favorisé leur essor. Entre autres, les accords de libre-échange, la suppression des formalités douanières et fiscales ainsi que l’avènement des nouvelles technologies de communication.

Maintenant, ils ont la possibilité de mieux entretenir leurs réseaux. Et surtout, les acheteurs potentiels accèdent plus facilement aux offres sur des sites comme http://www.jugandautos.com, les comparaisons sont également plus rapides. La prestation est souvent facturée à environ 10% du prix de la voiture.

Ce pourcentage est raisonnable. Comme, les clients profitent d’une remise conséquente, sans le stress et le temps pour dénicher les opportunités, ils réalisent une très bonne économie.

Mandataire auto : un métier international

Le mandataire exploite un large réseau. Il s’approvisionne auprès des concessionnaires et achète les voitures par lot. Cet achat en gros lui garantit des tarifs avantageux qu’il répercute sur ses clients. La différence peut dépasser les 35%.

L’entreprise collabore aussi avec d’autres fournisseurs situés dans les autres pays européens. Le prix est souvent plus intéressant, la différence dépasse souvent les 15%. Ce constat est particulièrement pour la Belgique, la Norvège, les Pays-Bas, le Danemark et l’Espagne. Même les constructeurs français pratiquent des promotions très intéressantes.

Après l’achat, le professionnel s’occupe des formalités administratives concernant l’importation. La législation européenne protège les consommateurs. Les vendeurs doivent offrir la même garantie, indépendamment du pays où l’achat est finalisé, elle est de deux ans minimum.

Un service de qualité est essentiel

Le mandant a la possibilité de refuser la voiture s’il constate un problème ou un point non conforme à ses exigences, le mandataire effectue alors une vérification minutieuse visant à déceler les éventuels vices cachés. Par ailleurs, il doit faire une proposition écrite contenant toutes les informations : marque, modèle, consommation et le coût total de l’acquisition. Il achètera la voiture lorsque son client lui accorde l’autorisation. Certains proposent des plans de financement facilitant l’achat grâce à leur partenariat avec des établissements financiers.

Comment devenir un mandataire automobile ?

Aucune formation spécifique ne prépare à l’exercice de ce métier qui présente plusieurs similitudes avec celui de vendeur automobile et d’agent commercial. Un bac +2 en négociation client ou technico-commercial convient. Une formation en alternance pour obtenir un certificat de qualification professionnelle constitue également une très bonne idée.

Comme l’entreprise est régulièrement en contact avec des personnes exerçant dans d’autres pays, il est primordial de maîtriser des langues étrangères telles que l’anglais et l’allemand.

Bien comprendre le marché de l’automobile est nécessaire. Savoir construire un réseau, instaurer une relation de confiance et un circuit d’approvisionnement efficace est également indispensable. Enfin, il est toujours important de choyer les clients.