Accueil Divers 10 astuces pour payer moins cher

10 astuces pour payer moins cher

10 astuces pour payer moins cher

Payer moins cher est tout un art qui nécessite de maîtriser de nombreuses techniques de négociation. Ces dernières inspirées de la psychologie humaine et des expériences commerciales de plus d’un sont des astuces transmises de génération en génération qui marchent à coup sûr. Quelles sont-elles ?

Astuce 1 : stimuler le désir de vendre du commerçant

Pour payer moins cher, il faut bien entendu négocier pour la baisse du prix de l’article. Or, la négociation n’est efficace que si durant les échanges, l’on vire du désir de client d’acheter au désir du commerçant de vendre. En fait, un vendeur désireux de vendre est très ouvert aux négociations. Mais que faire pour stimuler chez le vendeur le désir de vendre ? C’est simple ! Pour que le vendeur ait le désir ardent de vendre, il suffit à l’entame de la conversation de s’intéresser à son produit et de formuler des observations pertinentes sur ses prestations. Ce faisant, vous monopolisez toute son attention, et il aime la discussion humaine qu’il tient avec vous. Au fil de la conversation, il vient un moment où il est mûr. À cette étape clé, il est plus ouvert et disposé à vous faire un bon prix. Dans ces conditions, vos négociations ont plus de chances d’être acceptées du moment où elles sont raisonnables.

Astuce 2 : rallonger la durée de la conversation

En règle générale, à l’usure, tout commercial devient plus facilement maniable. Par conséquent, pour pousser la négociation commerciale en votre faveur afin d’acheter à bon prix, parler au vendeur le plus longtemps possible et garder son attention. À un moment, il sera obligé de vendre à bas prix soit pour se débarrasser de vous, ou soit pour s’occuper d’autres clients.

Astuce 3 : acheter à des moments sensibles

À certains moments, qualifiés de sensibles, les vendeurs sont plus susceptibles pour une raison ou une autre à faire de bons prix. Il s’agit, par exemple, des fins de journées, des débuts de journée où aucune vente n’a encore été faite, des fins du mois, des fins des trimestres et des fins d’année, où pour atteindre certains objectifs de vente, les vendeurs sont prêts à laisser du lest.

Astuce 4 : partir

Aussi banale que puisse paraître cette astuce, elle figure parmi l’une de celles qui marchent à tous les coups. Si la négociation de prix ne vous convient pas, partez simplement. La plupart des commerciaux vous rappelleront, si le prix que vous proposez est raisonnable.

Astuce 5 : revenir

Si vous n’avez pas été rappelé par le vendeur, partez et quelques heures après revenez. Au début, le commercial pensera que vous êtes revenu acheter à son prix, mais au moment où il se rendra compte que vous êtes revenu pour acheter à votre prix, il n’aura nul autre choix que de vous vendre le produit.

Astuce 6 : faire une négociation annexe

Si malgré toutes vos négociations, le vendeur ne semble pas baisser les prix, ceci suppose que ça ne l’arrange pas. Dans ces conditions, pour jouir de bonnes offres, tournez-vous sur un autre article utile sur lequel il semble plus favorable à la négociation. L’achat des deux vous sera mieux bénéfique.

Astuce 7 : utiliser l’argument de la concurrence

Si à côté du vendeur, un autre prestataire propose le même service, laissez entendre au vendeur le désir d’aller demander le coût du service là-bas. S’il souhaite vraiment liquider son produit, il vous rappellera à coup sûr.

Astuce 8 : utiliser l’argument de la référence

Faites comprendre au commercial que s’il vous laisse le produit à bon prix, vous le recommanderez à vos proches. Dans ces conditions, il est fort probable qu’il accepte de vous laisser le produit au prix souhaité.

Astuce 9 : exploiter la faiblesse du vendeur

Tout vendeur a une faiblesse : sa vanité ! En fait, tout commercial est flatté à l’idée de faire une affaire juteuse avec un acheteur occasionnel. Le propre de tout vendeur est de vendre et non de vendre à un prix intéressant pour se vanter de ses marges supplémentaires. N’hésitez pas à exploiter cette faiblesse.

Astuce 10 : confier son achat à des entreprises de négociation

Pour finir, si l’idée d’aller sur le terrain et de mettre en œuvre l’une ou l’autre des astuces susmentionnées ne vous excite pas, une alternative simple s’offre à vous. Elle consiste à confier la négociation de prix à un professionnel. Par exemple, Better Call Mike, dont la réputation n’est plus à faire.

Vous aimerez aussi :