Divers

Qu’est-ce que le droit des médias ?

Le droit des médias est une branche juridique assez récente. Il a pour objet de définir les règles pour la diffusion de l’information. Ainsi, tous les outils, vecteurs de renseignements sont touchés par le droit des médias. Par exemple, si vous êtes en train de partager un article sur votre réseau social, sachez que cet acte anodin tombe sous la contrainte du droit des médias. Certes, chaque individu a le droit à l’information et de la liberté d’expression. Cependant, ces droits ne sont pas illimités. Ainsi, pour réguler le flux d’information, l’institution du droit des médias est essentielle.

Le respect du droit à l’image sur les réseaux sociaux

La liberté d’expression ne signifie pas que l’on a le droit de porter atteinte à l’honorabilité d’une autre personne. Par exemple, si vous n’aimez pas votre voisin, il vous sera interdit de poster des images dégradantes de votre voisin. Ce geste est constitutif d’une infraction. En effet, ce genre de pratique est interdit par la loi et la morale. Vous pourriez donc faire l’objet d’une plainte. Toutefois, il faut avoir en tête que si vous avez un bon avocat. Il sera difficile de vous faire condamner. Le problème est qu’il est complexe de délimiter la liberté d’expression. L’argumentaire jouera alors un rôle important dans le procès. En quelques mots, si vous avez des soucis d’ordre juridique sur le droit des médias ayez le réflexe d’engager un bon juriste pour vous épauler. Si vous vous posez des questions comme quand se faire aider par un avocat du droit des médias à lyon ? La réponse est que dès le moment où vous aviez connaissance d’une plainte posée contre vous. N’hésitez pas à faire à prendre un avocat spécialiste.

Le droit des médias et le droit de réponse

Imaginez un jour que vous trouviez un article mensonger qui vous cite dans ces lignes. Ce genre de chose n’est pas rare. Sachez que vous avez le droit de réponse. Néanmoins, ce droit est encadré par quelques procédures. Par exemple, la réponse devra être formulée dans les trois mois qui suivent la publication de l’article litigieux. Le média en question devra faire un communiqué dans les trois jours suivant le dépôt de la requête. Il s’agit du respect de l’honorabilité d’une personne. Si le média refuse d’appliquer le droit de réponse, il vous sera possible de demander une compensation auprès de la juridiction compétente. Sur ce point, sachez que le juge pourra donner raison au média, si la réponse en question porte atteinte à l’ordre public ou aux bonnes mœurs. Quoi qu’il en soit, il vous sera difficile de constituer un dossier bien argumenté pour faire face à un média. La solution est de recourir au service d’un cabinet d’avocats. Ce sera à l’aide de ces professionnels que vous pourriez espérer obtenir gain de cause.

Le droit à l’image dans le droit des médias

Le droit des médias est intimement lié au droit à l’image. Aussi, sachez qu’il vaudrait toujours avoir le consentement de la personne en question avant de publier une photo d’elle. Même, si la photo ne porte pas atteinte à l’honorabilité, elle peut faire l’objet d’une affaire judiciaire. Si vous visitez un lieu et que vous avez pris par inadvertance, les photos d’une passante. Il est conseillé de ne pas publier les clichés. Il en va de même si vous avez pris des clichés d’un endroit, la publication des images que vous avez prise requiert l’aval du propriétaire du bien. Bref, il faut toujours être vigilant. Car une simple erreur pourra vous coûter très cher. Il y a des cas où une petite photo anodine a fait l’objet d’une demande de dommages et intérêts conséquente. Si cela vous arrive, sachez qu’avec un avocat, vous n’aurez rien à craindre. Mais, assurez-vous de prendre un juriste spécialisé en la matière. Ce n’est pas difficile d’en trouver. En effet, de plus en plus de cabinets d’avocats traitent le droit des médias.