Accueil Santé Quelle est la bonne technique de greffe capillaire pour moi ?

Quelle est la bonne technique de greffe capillaire pour moi ?

Quelle est la bonne technique de greffe capillaire pour moi ?

Lorsque j'ai commencé à perdre mes cheveux

Un beau matin en me coiffant, j'ai une touffe de cheveux au bout de ma brosse. J'ai inspecté mon cuir chevelu pour me rendre compte qu'en fait j'avais déjà des parties de mon cuir chevelu qui étaient dégarnies et clairsemées. Je me suis précipité chez mon médecin qui a vérifié par une prise de sang que je n'avais pas de carences particulières, notamment en fer. Il m'a interrogé sur ma vie en général à ce moment-là pour savoir si je subissais un stress particulier ou des violences de toute nature. Comme il n'en était rien, il a bien fallu se faire à l'idée que j'étais l'objet d'une calvitie héréditaire androgénétique comme la grande majorité des hommes. Mais cela ne réglait pas mon problème, d'autant plus que j'étais maintenant attentif au phénomène de chute de cheveux pour constater qu'il s'accélérait. Je redoutais le moment de me coiffer, le regard des autres commençait à me gêner et mon miroir me faisait peur. Ma vie personnelle, professionnelle et sociale commençait à être affectée par ce phénomène. Je décidai qu'il fallait agir, qu'il ne s'agissait que d'une histoire de cheveux et qu'il n'y avait pas de raison de me laisser ainsi envahir par les doutes et par le stress qui risquaient d'accélérer le processus de la perte des cheveux par l'apparition d'un cercle vicieux.

J'ai résolu ma perte de cheveux

Comme tout le monde, j'ai bien sûr essayé toutes les lotions possibles et imaginables censées faire repousser les cheveux, les compléments alimentaires ainsi que les médicaments disponibles. Rien n'y fit, il a fallu me rendre à l'idée que ma calvitie était en progression. J'ai alors écumé une foule de sites internet à la recherche de témoignages partagés par des personnes subissant le même sort. Tout d'abord, j'ai compris que mon cas n'était absolument pas un cas isolé et que la greffe capillaire donnait de bons résultats. Mais certains parlaient de douleurs, d'autres de cicatrices ou de séances à répétition. C'est un peu par hasard que sur le site the clinic j'ai vu que les technologies dans le domaine de la greffe de cheveux avaient considérablement évolué ces dernières années. L'implantation capillaire se faisait maintenant de manière robotisée. On évite ainsi les nombreuses pertes de greffons prélevés par une technique manuelle (FUE ou FUT à bandelettes). L'implantation de ces prélèvements se fait par le robot, ARTAS de son petit nom, qui est capable grâce à son scanner incorporé de calculer au micron près les angles de sectionnement et d'implantation.

Le déroulé de l'intervention capillaire

Tout d'abord, j'ai été très bien installé par l'équipe de praticiens et d'infirmières. Ils m'ont tous rassuré lorsque je suis arrivé à Paris, ville que je ne connaissais pas bien. Durant deux heures environ le robot Artas m'a prélevé les greffons l'un après l'autre de façon systématique et très régulière sur la zone donneuse. J'étais heureux de savoir que seules les unités folliculaires les plus résistantes étaient prélevées grâce à l'imagerie médicale. Après une pause d'environ 2 heures, pendant laquelle on m'a servi un bon café chaud, je me suis dégourdi un peu les jambes, et je ne sentais toujours aucune douleur sur le crâne, ni plus ni moins qu'avant l'anesthésie locale. Est venue ensuite l'étape de la réimplantation des greffons sains sur la zone receveuse. À ce stade-là les greffons étaient déjà triés selon leur taille, pour que les plus grandes UF soient disposées sur le sommet et les plus petites au niveau de la barrière frontale ou derrière les oreilles. Je n'ai absolument rien senti lors de l'intervention capillaire. On me dit pourtant souvent que je suis une âme sensible et mon entourage avait peur que je souffre physiquement, chochotte que je suis ! Pourtant, il n'en fut rien et mon bonheur de régler ce problème de chute de cheveux était cent fois plus important que les petits points qui ma chatouillaient ! Ainsi, j'ai franchi le pas, les greffons sur la zone receveuse ont tous repoussé en même temps, ma coiffure a repris un aspect fourni naturel, pas de cicatrices disgracieuses et une intervention capillaire très rapide sans douleur particulière. À présent j'ai repris ma confiance en moi et je me moque un peu des peurs inutiles qui m'avaient envahi autrefois !

Quelle est la meilleure technique pour la greffe de cheveux ?

Vous aussi vous souffrez d'une perte de cheveux et ce problème d'ordre esthétique vous rend la vie dure ? Faites comme moi et osez franchir le pas de la greffe capillaire, quel que soit votre type de cheveux afro, caucasien ou asiatique. Vous m'en direz des nouvelles après votre intervention capillaire, car il faut avouer que le résultat est bluffant ! Cependant, il est dans votre intérêt de vous orienter vers un expert dans le domaine de la restauration capillaire, comme c'est le cas avec The Clinic. N'hésitez surtout pas à parcourir le site pour prendre connaissance des photos de greffe de cheveux avant apres ! Les images ainsi que les avis des patients reflètent le professionnalisme de ce spécialiste du cheveu. Afin de vous orienter vers la technique greffe capillaire la plus adaptée en fonction de la nature et la progression de votre perte de cheveux, cet expert établira un diagnostic capillaire précis. Voici ce que vous devez savoir sur l'implant capillaire homme en fonction du profil du patient :

  • La greffe de cheveux FUE, robotisée ou manuelle : cette méthode de greffe de cheveux convient particulièrement aux patients qui présentent une perte capillaire moins importante. Point crucial, la greffe de cheveux FUE manuelle via le punch hybride s'est révélée comme étant la meilleure méthode pour les cheveux typés afros compte tenu de leurs spécificités.
  • La greffe de cheveux FUT : cette méthode s'adresse principalement aux patients qui souffrent d'une perte de cheveux sévère.

Greffe de cheveux : mieux comprendre les différentes techniques

Envie de mieux comprendre les techniques de restauration capillaire avant de vous lancer ? Voici ce que vous devez savoir sur les techniques de prélèvement des greffons :

La greffe capillaire FUE automatisée via le robot Artas Innovation 2020

Ayant moi-même eu recours à cette technique de greffe capillaire, je peux vous confirmer qu'elle est bel et bien indolore. Le robot Artas étant à la pointe de la technologie, le prélèvement des greffons se fait avec précision, efficacité et surtout en toute sécurité. Grâce à son système d'algorithme intégré, il réduit au maximum l'erreur humaine.

Le greffe de cheveux FUE manuelle via le Punch Hybride

Cette méthode de restauration capillaire s'adresse principalement à ceux ayant des cheveux afros ou qui présentent une perte de cheveux naissante. Bien qu'elle soit manuelle, cette technique garantit un prélèvement de greffons de qualité sans pourtant agresser le cuir chevelu du patient.

La technique FUT

Aussi appelée la technique de la bandelette, cette méthode de greffe de cheveux consiste à extraire une bandelette sur le cuir chevelu (généralement, sur la zone donneuse) du patient. La bandelette est par la suite découpée en microgreffe de cheveux afin de récupérer les greffons sains. Ensuite, ceux-ci sont implantés sur la zone receveuse manuellement via un stylo injecteur Choï.

La technique DHI

Cette méthode de restauration capillaire est en réalité une forme évoluée de la technique FUE classique et se veut non invasive. Fait intéressant, elle suit un protocole standardisé très strict, assurant un résultat de qualité.

Quelle est la durée de vie d'une greffe de cheveux ?

Vous avez été tellement déçu des produits "miracles" que vous vous demandez si la greffe des cheveux donne des résultats permanents ? Ce qui est tout à fait légitime. La réponse est OUI. Du fait que les cheveux implantés sur la zone receveuse possèdent les mêmes caractéristiques de ceux sur la zone donneuse, ils ont un cycle de croissance normal. Autrement dit, ils ont la même durée de vie que les cheveux se trouvant sur la zone donneuse. Cependant, il est très important de suivre à la lettre les conseils donnés par le praticien.

Vous aimerez aussi :