Accueil Droits Harcèlement au travail : que faire pour s'en protéger ?

Harcèlement au travail : que faire pour s'en protéger ?

Harcèlement au travail : que faire pour s'en protéger ?

Le harcèlement est un mal qui mine de nombreuses personnes en milieu professionnel. Le plus souvent, très peu de personnes en parlent, mais savez-vous que la loi vous protège contre tout type de harcèlement ? Si la réponse est non, vous devez à tout prix lire cet article.

Harcèlement au travail : qu’est-ce que c’est ?

Le harcèlement par définition est l’action de faire endurer de manière répétée à une personne des agressions de tout genre. On parle de harcèlement au travail lorsque ces faits décrits sont observés dans un milieu professionnel. Sur le plan juridique, le harcèlement au travail est sévèrement puni par la loi.

Sur quels critères se base-t-on pour confirmer un harcèlement ?

Pour confirmer qu’un fait est vraiment du harcèlement, trois critères doivent être pris en compte. Ces derniers sont également utilisés au plan judiciaire avant la réception d’une quelconque plainte de harcèlement au travail.

La récurrence du comportement

La notion de répétition est un facteur clé qui est pris en compte dans la confirmation ou non d’un fait de harcèlement. En effet, il faut que le comportement déplaisant qui porte préjudice au travailleur soit répété plusieurs fois avant que celui-ci ne pense à s’en plaindre. Autrement dit, si par exemple un de vos collègues profère des injures de façon spontanée contre votre personne, vous ne pouvez pas affirmer qu’il vous harcèle.

L’intention

Dans le cas du harcèlement, les mauvais traitements sont généralement intentionnels et sont dirigés vers la même personne qui se sent persécutée.

L’impact du comportement

Les effets des comportements sont souvent pris en compte. Ils doivent porter atteinte à l’un ou l’autre de ces éléments : ses droits, sa dignité, sa vie professionnelle, son bien-être physique et mental.

Quels sont les différents types de harcèlement qui existent ?

Plusieurs types de harcèlement peuvent s’observer en milieu professionnel. Ils vous sont présentés ci-dessous.

Harcèlement moral

Au plan moral ou psychologique, le harcèlement se fait généralement au vu et au su des collègues de travail. Ses conséquences au niveau mental sont nombreuses, et il se manifeste par :

  • des critiques permanentes, des railleries incessantes,
  • des épisodes d’évènements humiliants et vexants,
  • des oppressions,
  • des circonstances de travail déshonorantes,
  • la défection de consignes ou mauvaises formulations des consignes,
  • la privation d’activités ou activités excessives,
  • tâches non adaptées au poste ou dépourvues de logique.

L’impact du harcèlement moral au travail est essentiellement psychologique et touche fortement le mental de la personne qui en est sujette. Cette dernière se retrouve tourmentée, seule, et souffre de son travail. Ces conditions ne sont pas propices à son bien-être et diminuent son rendement professionnel.

Harcèlement sexuel

Le harcèlement sexuel touche souvent la gent féminine et se définit comme une succession d’actes hostiles à caractère sexuel. Il affaiblit la psychologie de la personne victime et son but est souvent de l’intimider, de la dominer et d’obtenir de cette dernière une faveur sexuelle. Il est important de faire attention à ce type de harcèlement, car il peut dégénérer et conduire au viol. Ses conséquences sont lourdes et il dégrade fortement les conditions de travail.

Comment signaler un cas de harcèlement au travail ?

En milieu professionnel, la première chose à faire est de raconter les faits à son employeur ou à une association de représentants de travailleur. Toutefois, vous pouvez aussi vous rapprocher des services d’inspection de travail pour signaler les faits. Pour finir, vous avez également la possibilité de raconter les faits aux forces de l’ordre si vous souhaitez porter plainte.

Comment prouver une situation de harcèlement au travail ?

Pour prouver une situation de harcèlement au travail, rassemblez surtout les preuves écrites telles que : les SMS, les e-mails, ou des documents pouvant justifier les faits. Cherchez également à inciter vos proches à faire des témoignages, car ces derniers sont des preuves acceptées au tribunal. Par ailleurs, ne commettez pas l’erreur d’enregistrer la personne qui vous harcèle à son insu. Ce type de preuve n’est pas accepté sur le plan judiciaire.

Qui contacter en cas de harcèlement au travail ?

En cas de harcèlement au travail, vous avez la possibilité d’appeler plusieurs personnes. Toutefois, il est recommandé de prendre en premier lieu contact avec un avocat en droit pénal. Ce dernier est mieux outillé pour vous accompagner dans le processus de dénonciation des faits dont vous êtes victimes. Toutefois, si vous le souhaitez, vous pouvez directement contacter les professionnels du ministère de la Justice (police et gendarme) ou vous plaindre auprès du directeur de l’entreprise ou du chef des ressources humaines.

Le harcèlement qu’il soit sexuel ou moral a de lourdes conséquences sur les personnes qui en sont sujette. Dans votre milieu professionnel, il est donc important de vous protéger et d’avoir le courage de dénoncer les faits de harcèlement si vous en êtes victime. Vous avez vos droits et de nombreuses dispositions sont prévues par la loi pour vous protéger. N’hésitez donc pas à vous rapprocher des structures indiquées pour signaler tout cas de harcèlement.

Vous aimerez aussi :