Droits

Comment fonctionne l'allocation veuvage ?

Besoin d’aide financière après le décès de votre conjoint ? Informez-vous sur l’allocation de veuvage.

Une fois passée la cinquantaine, toutes les allocations sont les bienvenues afin de mieux vivre sa retraite. C’est le cas d’autant plus si vous n’avez pas travaillé et que vous avez vécu avec le salaire et la pension de votre mari ou de votre femme tout au long de votre vie. Au décès de celui-ci, vous pourriez prétendre à une allocation de veuvage. Qu’est-ce que c’est ? Quelles sont les nouvelles normes en vigueur en la matière cette année ? Retour sur les bons à savoir sur cette allocation.

Qu'est-ce que l'allocation de veuvage ?

À l’instar des allocations familiales et des aides pour les sans-emploi et autres dispositifs financés et accordés par l’État, la pension de veuvage est une aide financière accordée à certaines personnes et sous certaines conditions. Le point.

L’allocation de veuvage ou la pension de veuvage est une aide financière accordée aux personnes célibataires de moins de 55 ans qui ont perdu la principale source de revenu du ménage. Cette année, après quelques réformes, le plafond de cette aide sociale a été baissé à 606 euros environ, avec un plafond toujours imposé à 2 312,45 euros par trimestre.

Il s’agit d’un revenu qui sera versé par mois au minimum 1 an après le jour du décès du conjoint en question. L’allocation s’obtient uniquement sur demande.

Quels sont les montants et les conditions pour percevoir l'allocation de veuvage ?

L’allocation veuvage est libérée par mois, comme pour les aides financières classiques proposées par l’État. Et cette année, on a annoncé notamment quelques réformes en la matière qui touchent justement aux versements de ce genre de pension.

Pour cette année, l’allocation de veuvage est plafonnée à 607,54 euros par mois. Mais tout dépend aussi des revenus du bénéficiaire. Si après un calcul de la totalité de vos ressources mensuelles, vous dépassez les 770 euros, votre pension de veuvage pourra être diminuée. La loi impose le respect du plafond susmentionné.

Parmi les termes légaux de l’obtention de l’allocation veuvage et ses conditions, il est fait notamment mention de l’incapacité des bénéficiaires d’une telle aide d’exercer une activité rémunérée. Mais vous pouvez avoir comme source de revenus des loyers des anciens investissements locatifs, une pension de retraite, formation rémunérée, etc. Ce qui explique certains dépassements. Mais ces situations doivent être déclarées en amont à la caf afin d’éviter tout malentendu et conflit.

Pour ce qui est du versement de l’allocation, il se fait tous les mois comme n’importe quelle allocation. Les mensualités commencent le 1er jour du mois du décès du conjoint si vous avez fait la demande dans l’année après la perte de ce dernier, ou, le cas échéant, le 1er jour du mois de la demande à condition de la faire au maximum dans les 2 ans après l’avènement du décès de votre conjoint.

Ce n’est pas n’importe qui peut prétendre à une allocation de ce genre. Bien évidemment, vous devez être veuf ou veuve pour établir la demande, mais mis à part cette condition, vous devez en remplir bien d’autres pour prétendre à une aide financière venant de l’État. Entre autres :

  • Vous devez être âgé de moins de 55 ans
  • Vous devez être résident français et adhérer aux conventions de la sécurité sociale en France
  • Vous devez être célibataire
  • Vous devez aussi respecter les conditions de ressources, à savoir disposer de moins de 779,82 euros par mois soit dans les 2 312 euros par trimestre.
  • Vous devez également remplir le formulaire de demande Cerfa n012098*04 et déposer les pièces justificatives dont notamment le certificat de décès de votre conjoint
  • Ce doit être un conjoint légal, donc vous devez avoir un certificat de mariage venant de la mairie

Les conditions de versement de l’allocation de veuvage s’appliquent aussi au défunt :

  • Ce dernier devra avoir respecté les cotisations de l’assurance vieillesse
  • Le cas échéant, il doit avoir été dans l’incapacité de travailler à cause du chômage, d’une maladie, etc.

Est-ce que l'allocation de veuvage est imposable ?

Mais malgré tout, l’allocation veuvage caf ne vous exhorte pas du règlement de vos impôts annuels. Par définition cette allocation est un revenu imposable.

Bien évidemment, la taxe imposée sur votre aide financière variera en fonction de votre situation financière, votre assiette fiscale. En outre, bien que ce soit un revenu imposable, les participations sociales sont moindres dans la mesure où cette allocation fait partie des pensions accordées par l’État.

Cette aide financière n’est accordée qu’aux personnes célibataires qui n’exercent aucune autre activité rémunérée pour vivre. Le cas échéant, elle pourra être retirée et annulée. Aussi, dans votre déclaration fiscale annuelle, que vous devez continuer notamment de remplir, vous devez mettre dans la catégorie revenue « allocation de veuvage » et le montant que vous touchez par mois. Ce qui servira de base pour le calcul de vos impôts.