Droits

A qui s'adresser en cas d'entreprise en difficulté ?

La vie d'une entreprise est loin d'être un parcours sans obstacle. En effet, tous les chefs de société le savent, les situations complexes rencontrées sont bien réelles, et parfois même insurmontables. Néanmoins, les entreprises en difficulté peuvent envisager diverses procédures collectives, afin de se remettre sur pied. Dans tous les cas, une telle situation nécessite de se faire aider par un professionnel. Votre entreprise défaillante est à la recherche d'une solution, pour vaincre les difficultés qu'elle rencontre ? Voici quelques pistes de réflexion, qui vous aideront à y voir plus clair.

Entreprise en difficulté : pourquoi faire appel à un avocat ?

L'avocat spécialisé dans le droit des Entreprises en difficulté est un professionnel maîtrisant chaque procédure juridique qui peut être envisagée, pour sauver une société. Le rôle de ce professionnel est multiple. C'est vrai, l'avocat en droit des sociétés conseille son client, le guide vers les démarches à entreprendre, mais peut également intervenir dans la gestion de l'entreprise concernée. Nous allons dès à présent nous intéresser aux diverses missions de ce professionnel.

Les missions de l'avocat spécialisé dans le droit des entreprises en difficulté

Dans un premier temps, un avocat pour entreprise en difficulté peut intervenir auprès des créanciers, afin de trouver une solution à l'amiable concernant le remboursement des dettes. Ce professionnel intervient également dans l'analyse des risques d'ordre financier, juridique et fiscal, et peut proposer son assistance dans la rédaction du dépôt de bilan, à envisager dans les 45 jours après la cessation de paiements.

Bien sûr, l'avocat spécialisé dans le droit des entreprises en difficulté conseille à ses clients la procédure collective la plus appropriée. Il peut même y participer activement, par exemple en intervenant dans les relations avec l'administrateur de justice, ou le mandataire désigné par le tribunal.

En bref, l'avocat pour entreprises en difficulté possède un pouvoir d'analyse et de diagnostic, lui permettant de faire le point sur la situation d'une entreprise, afin de la conseiller au mieux sur les démarches à entreprendre.

Comment trouver un avocat pour votre entreprise en difficulté ?

Vous l'aurez compris, l'avocat spécialisé dans le droit des sociétés est le professionnel à qui s'adresser, lorsque votre entreprise peine à rembourser ses dettes. Ce professionnel est amené à intervenir régulièrement dans vos locaux. À l'inverse, vous serez vous-même dans l'obligation de le contacter régulièrement. De ce fait, il est vivement recommandé d'opter pour un professionnel exerçant à proximité de votre entreprise.

Les barreaux de chaque région de France possèdent un site web, sur lequel une liste de tous les avocats spécialisés dans le droit des entreprises en difficulté est publiée. Voilà qui pourra vous aider à trouver le professionnel qui vous viendra en aide.

Se faire aider par des cabinets spécialisés de conseil aux entreprises en difficulté

Une autre solution pour les entreprises en difficulté consiste à contacter un cabinet de conseils spécialisé. Ces structures vous accompagnent et peuvent être sollicitées avant le dépôt de bilan, afin de faire le point sur les comptes de votre entreprise et ainsi, mettre au point la solution la plus appropriée.

L'avantage de ces cabinets de conseils pour entreprise en difficulté réside dans l'accompagnement proposé. En effet, un consultant vous guide tout au long de la procédure et constitue un interlocuteur privilégié.

Quelles sont les procédures collectives à envisager pour sauver votre société ?

Les entreprises qui rencontrent des difficultés peuvent envisager plusieurs procédures collectives, afin de trouver une solution pour se remettre sur pied.

  • Le mandat ad hoc : dans ce cas, un mandataire est envoyé sur place, dans les entreprises qui ne sont pas encore en cessation de paiements. Son objectif consiste à mettre au point une stratégie de redressement de l'entreprise, sans passer par une procédure judiciaire.
  • La conciliation : le mandataire a pour but de trouver un accord à l'amiable, entre la société et ses créanciers.
  • Le redressement judiciaire : les entreprises en redressement judiciaire apparaissent sur la liste entreprise en difficulté. Cette procédure consiste à trouver un plan de redressement.
  • La liquidation judiciaire : lorsque le redressement n'a pas porté ses fruits, c'est la liquidation qui est envisagée. Dans ce cas, l'entreprise doit immédiatement cesser son activité.