Divers

Les grands classiques du monument funéraire

Le monument funéraire, l’endroit où l’on vient se recueillir en la mémoire d’un être cher que la vie nous a pris. Rappelant au vivant tout ce qui faisait la personnalité du défunt de son vivant, le monument funéraire résume l’existence de celui-ci. La religion, la culture, les derniers souhaits du défunt ou les préférences de sa famille proche, tous ces éléments entrent en compte dans le choix d’un monument funéraire, mais les grands classiques restent toujours très prisés.

La pierre tombale

La pierre tombale est incontestablement l’un des monuments funéraires les plus populaires dans le monde entier. Il s’agit d’une pièce en pierre qui couvre toute la surface visible de la tombe. La pierre tombale peut également être utilisée pour les caveaux individuels ou familiaux. Selon les choix du défunt de son vivant ou de sa famille, cette pièce peut s’accompagner ou non d’une stèle.

Si elle en est équipée, le nom du défunt, sa date de naissance et sa date de décès y seront gravés. Dans le cas contraire, ces informations seront visibles sur la partie supérieure de la surface de la pierre tombale couvrant la tombe. Certaines personnes décident d’ajouter quelques mots ou des phrases pour décrire le défunt et pour se rappeler de ce qu’il a été. Le prix d’une pierre tombale peut varier en fonction de plusieurs critères.

La stèle, un monument funéraire simple, mais personnalisable

La stèle reste également un grand classique des monuments funéraires. Ceux qui n’ont pas recouvert la tombe d’une pièce en pierre, mais directement de poussière optent pour une stèle qui sert principalement à marquer l’emplacement. Néanmoins, les familles personnalisent cet accessoire selon leurs préférences et leurs croyances. 

Le nom, la date de naissance, la date de décès du défunt y seront marqués. D’autres personnes vont jusqu’à y graver un portrait du défunt ou ajouter quelques mots résumant son existence. 

La sculpture

Que la famille opte pour une inhumation ou une incinération, la sculpture est adaptée pour ces deux modalités. La taille et la matière utilisée dépendent de l’emplacement accordé par la commune en fonction du choix de la famille. Il va de soi que ceux qui optent pour un enterrement auront un emplacement plus important que ceux qui auront à enterrer une urne funéraire. 

A la croisée de ces 2 pratiques se situe le monument mixte qui est une alternative entre l’inhumation et l’enterrement ; et la sculpture en fait partie.

Une conception en granite des monuments funéraires

Généralement, les grands classiques du monument funéraire sont conçus avec du granit breton. Ce type de pierre est connu principalement pour sa robustesse et sa tenue dans le temps. Néanmoins, il s’agit d’une matière que l’on peut moduler et personnaliser à la guise de l’artisan. En effet, un vrai professionnel saura facilement lui donner la forme qu’il souhaite : un cercle, un rectangle, une étoile, un obélisque, etc. 

D’un autre côté, le granit breton est idéal pour les gravures compte tenu de la différence de ton entre sa surface extérieure et intérieure. Par conséquent, les écrits seront facilement lisibles. En tout cas, l’identité visuelle d’un monument funéraire en granit reste bien déterminée afin que les proches puissent reconnaître de loin l’emplacement du défunt.