Divers

Le jouet le moins dangereux pour votre bébé

Sophie la Girafe, un beau cadeau de naissance

Depuis plus de 5 générations Sophie la Girafe est le jouet emblématique des bébé français. Elle a maintenant très largement franchi les frontières et tous les bébés du monde entier l'ont adoptée, qu'ils viennent d'Europe, d'Asie, d'Amérique ou d'Afrique. Un tel succès jamais démenti vient du fait que Sophie est le jouet idéal du tout petit enfant tant du point de vue de la matière avec laquelle est fabriquée, que de sa taille ou de la forme que revêt ses parties du corps. Elle est pourtant née un peu par hasard, sans aucune étude compliquée comme on en voit de nos jours avec l'intervention de nombreux spécialistes. C'est dans un petit atelier français qu'un jour elle est née et son succès a été immédiat tant elle correspond très exactement aux besoins des tout petits. On peut se poser la question de savoir comment elle a fait pour être encore si présente de nos jours, à l'heure où des jouets plus ou moins sophistiqués, en des matériaux très divers ont envahi nos maisons. Non seulement Sophie la Girafe continue à tenir le haut du pavé, mais elle a de beaux jours devant elle parce qu'elle n'est pas dangereuse. Sa recette est simple : aujourd'hui comme hier elle est fabriquée de manière complètement artisanale, en France, et elle est encore exclusivement réalisée en caoutchouc cent pour cent naturel, en provenance d'hévéas strictement contrôlés, sans aucun ajout.

Sophie la Girafe, un cadeau d'éveil

Sophie la girafe accompagne l'enfant dans toutes les étapes de son primo développement. Dès qu'il commence à voir, il est attiré par ses couleurs douces mais néanmoins tranchées et très vite il arrive à l'attraper et apprécie la texture douce du caoutchouc naturel. Ses longues pattes facilitent la préhension et quand arrive les moments difficiles de la dentition, il peut sucer, mâchouiller et triturer Sophie autant qu'il le veut sans qu'elle se déforme et surtout sans qu'il courre aucun risque sanitaire. Ce dernier point revêt une importance capitale quand on voit ce que les enfants qui font leurs dents font des jouets. Comme Sophie ne contient aucun additif et surtout aucun de ces plastiques qui posent tant de problèmes et de questionnements aux parents elle est un compagnon sûr pendant cette période. Un peu plus tard, l'enfant rit aux larmes quand Sophie émet son petit sifflement caractéristique puis, quand il est capable de le provoquer lui-même avec une petit pression, il en retire fierté et joie sans cesse renouvelées. Il faut simplement savoir qu'en raison de ce petit orifice destiné au sifflement, il ne faut pas plonger Sophie la Girafe dans l'eau, ce n'est pas un jouet aquatique.

Sophie la Girafe, un exemple de vertu écologique

Sophie la Girafe pousse son côté entièrement naturel jusqu'au bout du concept : même ses pigments, qui sont encore appliqués individuellement à la main, sont de qualité alimentaire. Chaque petite girafe est ainsi également un objet unique. Depuis quelques années, des études sont menées par les scientifiques du monde entier pour démontrer que les plastiques des jouets de nos enfants contiennent des substances qui sont potentiellement dangereuses pour la santé des enfants. Les très jeunes enfants qui ont tendance à tout porter à la bouche sont encore plus exposés et c'est une des explications pour le succès de Sophie quand on sait qu'elle n'est absolument pas concernée par le phénomène. La production d'un jouet en masse croissante qui ne cherche pas à changer de process pour davantage de rentabilité, en incorporant par exemple des matières premières moins chères ou de provenance lointaine ou en délocalisant la fabrication en des lieux éloignés plus difficiles à contrôler au quotidien, est suffisamment rare pour être signalé. Les parents et proches de petits enfants ne s'y trompent pas qui appliquent le principe de précaution alors que la nébuleuse de l'industrie du plastique ne leur fournit aucune information transparente, loin s'en faut, les enjeux économiques de ce secteur industriel pouvant être compromis.