Immobilier

Investir dans l'immobilier en 2018, est-ce toujours avantageux ?

L'investissement immobilier demeure l'un des véhicules les plus prisés en matière de placement financier. En effet, de plus en plus de Français optent pour le placement dans la pierre au cours de ces dernières années, d’autant plus qu’il est possible d’investir sur le marché immobilier de manière directe ou indirecte. Si vous êtes le propriétaire d’un bien immobilier et que vous souhaitez mettre les chances de votre côté pour mettre en vente votre bien et en tirer un bon prix, voici quelques suggestions que vous devrez savoir.

Savoir saisir les opportunités

Même si le marché immobilier peut stagner des fois, et que dans certains pays la création d’une bulle immobilière risque de faire effondrer le prix, sachez que pour mieux vendre vous devrez saisir les opportunités qui se présentent à vous. Pour cette année par exemple, le marché est propice à la vente, contrairement à l’année dernière. Vous devrez rester à l’affût des moindres changements qui s’opèrent sur le marché, et profitez du dynamisme que celui-ci représente pour tirer l’épingle du jeu.

Connaître l’évolution des taux

Nous ne faisons pas face à cette remontée du marché immobilier que grâce au faible taux d’intérêt que les banques proposent depuis près de deux ans déjà. Cela a permis de donner un souffle à ce marché qui avait eu une tendance à la baisse. Du coup, si vous souhaitez vendre votre bien, cette année, et celle qui va venir sera très bonne pour votre affaire. En effet, comme les taux d’intérêt ne sont pas encore prêts à bouger, la capacité d’achat des futurs acquéreurs n’est pas menacée.

Faire une juste estimation de son bien

Afin d’en tirer le meilleur, vous devrez éviter de tomber dans le piège de la sur-évaluation ou de la sous-évaluation de votre bien en question. Pour ce faire, vous pourrez vous renseigner sur le prix du marché, étant donné que le prix du mètre carré sur Paris dans le 10e ne sera pas le même que celui en Charentes-Maritime ! Vous pouvez demander l’aide d’une agence immobilière en ligne afin d’évaluer votre bien en toute rapidité. Vous éviterez ainsi de vendre votre bien à perte ou encore de le surestimer et ne pas arriver à trouver d’acquéreur potentiel. Une bonne agence vous aidera aussi dans la finalisation de la vente et vous propose son aide dans la recherche des futurs acheteurs.

Vérifier les moindres dégâts

Pour que votre bien puisse trouver un acquéreur sans qu’il s’attarde des mois sur le marché, vous avez besoin de vérifier si le bien en question n’a pas besoin de travaux. En effet, les problèmes de plomberie, de tuyauterie, de peinture qui s’écaille, d’électricité et bien d’autres encore peuvent faire baisser le prix de votre bien en question. Le pire dans tout cela c’est qu’il est possible que votre bien ne trouve pas de preneur à cause de l’état en général. Effectivement, vous n’aurez pas besoin d’investir une grosse somme pour remettre le bien en bon étant, seulement, vous devrez procéder à quelques rénovations afin que celui-ci soit des plus présentables. Voilà quelques conseils que vous pourrez suivre si vous souhaitez vendre votre maison ou votre appartement tout en tirant un bon prix. N’hésitez pas à les appliquer ou mieux encore de confier sa vente à une agence immobilière sérieuse qui vous accompagnera dans chacune des étapes liées à la transaction.  

Connaître les formalités administratives

Les formalités administratives sont très importantes dans l’investissement en termes immobilier.  En effet, il existe plusieurs étapes à suivre pour aboutir à une vente. Lorsque vous avez trouvé le bien immobilier qu’il vous fait, il faut procéder à la promesse de vente pour débuter. Celle-ci est unilatérale, car elle est signée par l’acquéreur. La promesse de vente consiste à protéger le vendeur en cas de désistement de l’acheteur. Le document officiel peut être rédigé par un agent immobilier, le vendeur, l’acheteur ou les notaires. Après la promesse de vente, il y a le compromis de vente. Celui-ci est signé par les deux parties (vendeur et acheteur). Ici, le vendeur s’engage à céder le bien immobilier à l’acheteur et celui-ci à l’acheter. Chacune des deux parties doit alors tenir ses engagements. Le compromis de vente peut être rédigé par l’agent immobilier, l’acheteur, le vendeur ou le notaire. Après la promesse de vente et le compromis de vente, il y a l’acte de vente ou le contrat de vente. C’est le document officiel qui stipule que le vendeur met à la disposition de l’acheteur le bien immobilier contre une somme d’argent  fixée par les deux parties. Le contrat de vente final est signé par l’acheteur, le vendeur, l’agent immobilier et le notaire (facultativement). Le contrat de vente est rédigé en étant d’exemplaire qu’il y a de signataire. Chaque partie doit avoir un contrat de vente original.